531 dossiers
9333 documents
...en accès libre
Fonds Social Juif Unifié

Rechercher un thème
Par mot clé

Mot exact
Partie de mot ou expression
et/ou par catégorie
Fermer la recherche avancée
Filtrer votre recherche

Plus de services

Veuillez vous identifier pour visualiser le contenu de votre cartable.


Les juifs dans la première guerre mondiale

1
Cours
1
Support
18
Ressources







Conf.-vidéo
 
Conférences vidéo
1 300 conférences en accès libre au format vidéo ou audio à télécharger.

Entre conscience juive et intégration
Juif, français et communiste...
par Guy KONOPNICKI
La nécessité d'écrire l'histoire du communisme français - Un passé ignoré devenu incompréhensible Pourquoi les juifs ont plongé dans le communisme - Une population largement issue du prolétariat Une formidable machine à intégrer - Un moyen de garder un lien mythique avec le passé Les ambiguïtés du Parti - Un antisémitisme qui ne dit pas son nom Les résonances du judaïsme dans le communisme - Des espérances messianiques similaires Des parcours personnels à dissimuler - L'exemple d'Henri Krasucki La nécessité d'écrire l'histoire du communisme français - Un passé ignoré devenu incompréhensible Pourquoi les juifs ont plongé dans le communisme - Une population largement issue du prolétariat Une formidable machine à intégrer - Un moyen de garder un lien mythique avec le passé Les ambiguïtés du Parti - Un antisémitisme qui ne dit pas son nom Les résonances du judaïsme dans le communisme - Des espérances messianiques similaires Des parcours personnels à dissimuler - L'exemple d'Henri Krasucki
Voir cette conférence
Ajouter au cartable


Les juifs, la France et l'identité nationale…
Etre Juif en France dans les années vingt
par Nadia MALINOVICH
Un franco-judaïsme florissant - Etre à la fois juif et français Français "de souche" et immigrés de fraîche date - Une diversité juive Sionisme et oecuménisme - Entre universalisme et particularisme Une littérature juive populaire - Qui se questionne sur ce "réveil juif" Les années 1920 : l'avenir d'une illusion - Transmission et renouvellement du judaïsme
Voir cette conférence
Ajouter au cartable

Les juifs, la France et l'identité nationale…
Vers un pluralisme juif
par Martine COHEN
Les facteurs de l'essor juif des années vingt - Emancipation, immigration et intégration De l'Israélite d'hier au Juif d'aujourd'hui - Continuités et ruptures Le franco-judaïsme : une symbiose possible - Idéologie et institutions Questions-réponses - Par Jean-Claude Kuperminc et Nadia Malinovich
Voir cette conférence
Ajouter au cartable

Des juifs promoteurs de la modernité - Banquiers et entrepreneurs Des juifs pionniers en sciences humaines - Durkheim, Lévi-Srauss, Bergson, Marc Bloch, Victor Basch Des juifs politiques, révolutionnaires, universalistes - Blum, Mendès, Cohn-Bendit, Cassin Des juifs promoteurs de la modernité - Banquiers et entrepreneurs Des juifs pionniers en sciences humaines - Durkheim, Lévi-Srauss, Bergson, Marc Bloch, Victor Basch Des juifs politiques, révolutionnaires, universalistes - Blum, Mendès, Cohn-Bendit, Cassin
Voir cette conférence
Ajouter au cartable

Léon Blum, socialiste et sioniste - Les attaques antisémites au sein de son propre parti Le sionisme des proches de Blum - L’engagement des socialistes dans le soutien à l’Etat d’Israël
Voir cette conférence
Ajouter au cartable

L’immigration juive en France
Les immigrés du 19e siècle à 1945 (1/5)
Discours d'ouverture - par Éric de Rothschild, président de la Fondation Casip-Cojasor Discours d'ouverture - par Nancy Green, directrice d'études à l’EHESS Discours d'ouverture - par Colette Zytnicki, historienne Le Comité de bienfaisance et les juifs russes immigrés - par Céline Leglaive-Perani, chercheuse à Royal Holloway (Univeristé de Londres) Les réfugiés en France dans les années 1930 - par Johanna Linsler, chercheur en histoire à Paris I L'assistance sociale à Paris auprès des populations juives au temps de l'Occupation - par Jean Laloum, historien-chercheur au CNRS Questions Public -
Voir cette conférence
Ajouter au cartable


Documents
 
Documents Akadem
3 000 documents, chronologies, biographies, citations, cartes... au format PDF, prêts à photocopier.

Un héritage antisémite
Charles Maurras (1868-1952) et l’Action Française
La ligue de l'Action Française est issue du Comité d'Action Française fondé en 1898 et qui regroupe des antidreyfusards et des nationalistes. La ligue est créée par Charles Maurras (monarchiste) en 1905. La doctrine développée est l'antisémitisme d'Etat, le royalisme, le nationalisme autoritaire, la défense du catholicisme. Ces ligueurs sont surnommés "Les camelots du roi".
Lire ce document
Ajouter au cartable


Nationalismes exacerbés
L’antisémitisme comme programme politique
A la fin du XIXème siècle, sur fond de nationalisme exacerbé, l’antisémitisme se taille une place de choix dans les programmes politiques de certains grands empires.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Les Juifs et la République
Les Juifs de France et la Grande Guerre, de Philippe E. Landau
Entre 1914 et 1918, 40 000 "israélites "de France combattent, pour la République, dans la guerre patriotique menée contre les Allemands. Au cours de la période, environ 6 000 d’entre eux sont tués. L’ouvrage de Philippe E. Landau constitue l’un des rares travaux portant sur la question des juifs dans la Première Guerre mondiale.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Le penseur d’une morale laïque
Emile Durkheim (1858-1917)
Issu d’une longue famille de rabbins, David Émile Durkheim est considéré comme le père de la sociologie française. Son oeuvre est ordonnée autour d'un triple projet. Il désire fonder une science nouvelle, la sociologie, science des faits sociaux et de leurs lois. En second lieu, il faut lui donner une méthode qui lui soit propre. Il a aussi pour ambition d'élaborer les règles d'une morale collective s'appuyant sur des valeurs fondées rationnellement.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Sionisme et « diasporisme "
Ahad Haam et Simon Doubnov
Ahad Haam et Simon Doubnov sont deux penseurs juifs qui critiquent l’émancipation homogénéisatrice comme elle s’est produite en France ; pour Doubnov, ils sont "pires que des esclaves ", car ils ont perdu leur identité en menant cette intégration.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Un voyageur au Népal
Sylvain Lévi (1863-1935)
Sylvain Lévi est un indologue français, professeur au Collège de France. Il fut l’un des premiers à s'intéresser à la langue des Tokhariens (peuple indo-européen). Il rapproche celle-ci du sanskrit et contribue à son déchiffrement. Il fut également jusqu’à sa mort président de l’Alliance Israélite Universelle.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Vladimir Jabotinsky (1880-1940)
Leader du nationalisme juif radical Fondateur du mouvement sioniste révisionniste
Leader du mouvement sioniste, Zeev Vladimir Jabotinsky est également le fondateur de la Légion juive, bataillon de volontaires juifs ayant servi dans les rangs de l'armée britannique durant la Première Guerre mondiale. Journaliste et écrivain à ses débuts (il a écrit en hébreu, russe, yiddish, anglais, français et italien), Jabotinsky est un soldat ainsi qu’un orateur reconnu. Mais dans la mémoire collective, l'image de Jabotinsky reste celle du chef incontesté du sionisme nationaliste intransigeant.
Lire ce document
Ajouter au cartable

3 janvier 1919 : un accord historique
Les accords Weizmann - Faysal
En 1915, la famille hachémite espère établir, avec l’aide de l’Angleterre, un royaume arabe avec Damas pour capitale. Deux ans plus tard, en 1917, la déclaration Balfour reconnaît aux Juifs le droit à un ‘foyer national en Palestine’. A l’issue de la Première Guerre Mondiale, l’Empire ottoman est démembré et les nationalistes – arabes et sionistes – croient à l’heure de la victoire. Dans un contexte de recomposition territoriale, certains dirigeants sionistes et arabes nouent des relations cordiales, comme Haïm Weizmann, représentant de l’Organisation sioniste mondiale et l’émir Faysal, chef de la révolte arabe contre les Turcs. Le leader arabe reconnaît la légitimité du mouvement sioniste qui rejoint le mouvement nationaliste arabe, dans un but commun: l’émancipation nationale. Leur première entrevue de juin 1918 aboutit à un accord de reconnaissance et d’étroite collaboration signé le 3 janvier 1919.
Lire ce document
Ajouter au cartable

De la renaissance à l’invasion allemande
La Pologne de l’entre-deux-guerres (1919-1939)
Etat dont les frontières sont remises en question après la Première Guerre mondiale, la Pologne est toujours soumise à la pression allemande d’un côté et à la pression russe de l’autre. La Pologne de l’entre-deux guerres peine à réaliser son unité : Etat multi-ethnique pour au moins un tiers de sa population, elle rencontre des difficultés à la fois internes et externes.
Lire ce document
Ajouter au cartable


Sitographie
 
Sites internet
Des centaines de sites internet, répertoriés et indexés.




Sitographie
 

Document N° 18
Ajouter au cartable