531 dossiers
9333 documents
...en accès libre
Fonds Social Juif Unifié

Rechercher un thème
Par mot clé

Mot exact
Partie de mot ou expression
et/ou par catégorie
Fermer la recherche avancée
Filtrer votre recherche

Plus de services

Veuillez vous identifier pour visualiser le contenu de votre cartable.


L’intégration de la Restauration à la IIIe République

1
Cours
1
Support
70
Ressources







Conf.-vidéo
 

Les racines religieuses, politiques et économiques - Une haine patrimoniale Les influences intellectuelles - Charles Maurras et l'héritage de l'Action française Les relations avec Israël - Du soutien de circonstance à l'antisionisme Le Front national, parti antisémite - Une dichotomie entre électorat et cadres Un nouveau discours de la haine - Une stratégie du contournement
Ajouter au cartable

Une figure méconnue du judaïsme: - Elève brillant à l’Ecole rabbinique Professeur à l'Ecole rabbinique: - Un polémiste érudit Un enseignement original: - Respect du texte et distance critique La place de la patrie: - « A la France… A la Judée »
Ajouter au cartable
Les archives de l'administration des cultes - sur les traces de Zadoc kahn La nominations des rabbins, - depuis l'ordonnance de mai 1844 Le grand rabbin dans l'exercice de ses fonctions - Le respect du droit républicain Zadoc Kahn et l'antisémitisme - Entre engagement et devoir de réserve
Ajouter au cartable
juifs et protestants à la veille de la séparation
Deux minorités naturellement républicaines
par Patrick CABANEL
Entre deux minorités françaises: - des « affinités électives » Analogies entre juifs et protestants: - "naturellement républicains" Pour une séparation libérale: - éviter une « revanche » catholique Une longue «complicité objective»: - l’aide des protestants bénéfique aux juifs Entre deux minorités françaises: - des « affinités électives » Analogies entre juifs et protestants: - "naturellement républicains" Pour une séparation libérale: - éviter une « revanche » catholique Une longue «complicité objective»: - l’aide des protestants bénéfique aux juifs
Ajouter au cartable
Dégradation des relations République / catholiques - de la Loi sur la Liberté de la Presse à l'Affaire Dreyfus Le réglement de comptes de la Gauche avec la Droite: - les mesures contre l'armée et l'Eglise Le prétexte d'une vengeance - des années de crise à l'apaisement La position des Juifs à l'égard de la Loi - la communauté partagée L'histoire, perpétuel recommencement... - 100 ans après la Loi: le parallèle avec l'actualité politique israélienne
Ajouter au cartable
Le débat divise les Catholiques - 1905 : la laïcité enterre le "siècle du Concordat" Démocrates ou pragmatiques, certains défendent la Loi : - une Eglise "libérée" de la tutelle étatique Contre une loi anticléricale, mais pour la séparation : - l'exemple du Sillon La Loi triomphe des oppositions doctrinales - Anti-républicains et Vatican rejettent en bloc la séparation
Ajouter au cartable
Le paysage du judaïsme libéral en France- Cours n°1
La pluralité de l'offre religieuse
par Joëlle ALLOUCHE-BENAYOUN
La naissance du judaïsme libéral - Le patriotisme vibrant des rabbins La première synagogue libérale en France - L'inauguration de Copernic Panorama des communautés libérales - En France et dans les pays francophones Le corps rabbinique - Formation et profil du rabbin "moderniste"
Ajouter au cartable
Proust et les visages de l'exil
Swann comme paradigme juif
par Juliette HASSINE
Le visage, reflet d'un destin - Lecture des visages et principe d'écriture Swann, faux prophète - Evocation du prophète Daniel Défiguration et exil - La déchéance physique comme métaphore
Ajouter au cartable
A la recherche du temps perdu
Le visage de Swann
par David MENDELSON
Le visage de l'exil - Un visage à l'image d'un destin A la recherche d'un nom perdu - Un Swann, des Swann Le nez de Swann - Un nez révélateur... Transformation du visage de Swann - Vieillissement et déchéance
Ajouter au cartable
Pour un socialisme démocratique
Léon Blum l'intellectuel
par Noélline CASTAGNEZ
Ses années littéraires - Un des piliers de la Revue Blanche Son engagement politique - De l'Affaire Dreyfus au Procès de Riom Un socialisme à l'échelle humaine - Entre liberté de l'individu et conquête du pouvoir
Ajouter au cartable
La perception négative du modèle israélite - Conséquence psychologique de la Shoah Parti pris historiographique contre l'"israélitisme" - Réalité d'une résistance contre l'antisémitisme La réthorique du renouveau juif en France - Rejet d'un passé désavoué La perception négative du modèle israélite - Conséquence psychologique de la Shoah Parti pris historiographique contre l'"israélitisme" - Réalité d'une résistance contre l'antisémitisme La réthorique du renouveau juif en France - Rejet d'un passé désavoué
Ajouter au cartable
La littérature juive française d'avant-guerre
Entre sionisme et assimilation
par Nicolas WEILL
L'emergence d'une subjectivité juive - ou la difficulté de l'exprimer en français Irène Némirovsky, auteur polémique - David Golder, roman de la haine de soi André Spire, la contre-figure - La transmission compte moins que l'action Sylvain Lévi, l'opposant au sionisme - Le refus d'un foyer national juif
Ajouter au cartable
Les juifs sous la troisième République
Le judaïsme de Marcel Proust
par Juliette HASSINE
La famille Proust - Le judaïsme à distance Les personnages juifs - Bloch et Swann, deux personnages opposés Juifs et intellectuels français - L'affaire Dreyfus, un prisme révélateur
Ajouter au cartable
Emancipation, assimilation, intégration- Partie 2
1807-2007: création des consistoires
Paul Amar, journaliste - Présentation Joël Mergui, Président du Consistoire de Paris - Le pacte bicentenaire Jean Kahn, Président du Consistoire central - Citoyenneté et fidélité Bertrand Delanoë, Maire de Paris - Une présence enrichissante et dynamique Stéphane Freiss, Gérard Darmon - Les douze question adressés à l'Assemblée des juifs et les décisions doctrinales du Grand Sanhédrin Philippe Landau, historien - La difficile émancipation au pays des droits de l'homme Jean Tulard, historien-membre de l'Institut - Napoléon 1er et les juifs David Messas, Grand Rabbin de Paris - Le Sanhédrin, un modèle religieux Renaud Dutreil, Ministre - La fraternité entre juifs et non-juifs Michaël Levinas, pianiste-compositeur - Symphonie de Beethoven
Ajouter au cartable
Les traductions de la Bible en français
La face éclairée du texte
par Francine KAUFMANN
La Torah en vieux français - Quelques glossaires en guise de traces Les prières de Mardoché Venture - On ne tutoie pas Dieu en français La contre-traduction de Lazare Wogue - comme base de la Bible du Rabbinat L'approche poétique de la Bible - Faire rejaillir les sonorités hébraïques
Ajouter au cartable
Des juifs promoteurs de la modernité - Banquiers et entrepreneurs Des juifs pionniers en sciences humaines - Durkheim, Lévi-Srauss, Bergson, Marc Bloch, Victor Basch Des juifs politiques, révolutionnaires, universalistes - Blum, Mendès, Cohn-Bendit, Cassin Des juifs promoteurs de la modernité - Banquiers et entrepreneurs Des juifs pionniers en sciences humaines - Durkheim, Lévi-Srauss, Bergson, Marc Bloch, Victor Basch Des juifs politiques, révolutionnaires, universalistes - Blum, Mendès, Cohn-Bendit, Cassin
Ajouter au cartable
De Constantinople à Paris, 1806-1945
La splendeur des Camondo
par Anne-Hélène HOOG
Banque, philanthropie et politique - Les Camondo au coeur des intérêts des juifs ottomans De l'ameublement des luxueux hôtels Camondo... - L'installation de "seigneurs" orientaux à Paris ... aux collectionneurs d'art - La quatrième génération: esthètes et mécènes La tragédie familiale des Camondo - La descendance de Moïse engloutie par la Shoah
Ajouter au cartable
Léon Blum, socialiste et sioniste - Les attaques antisémites au sein de son propre parti Le sionisme des proches de Blum - L’engagement des socialistes dans le soutien à l’Etat d’Israël
Ajouter au cartable
L’immigration juive en France
Les immigrés du 19e siècle à 1945 (1/5)
Discours d'ouverture - par Éric de Rothschild, président de la Fondation Casip-Cojasor Discours d'ouverture - par Nancy Green, directrice d'études à l’EHESS Discours d'ouverture - par Colette Zytnicki, historienne Le Comité de bienfaisance et les juifs russes immigrés - par Céline Leglaive-Perani, chercheuse à Royal Holloway (Univeristé de Londres) Les réfugiés en France dans les années 1930 - par Johanna Linsler, chercheur en histoire à Paris I L'assistance sociale à Paris auprès des populations juives au temps de l'Occupation - par Jean Laloum, historien-chercheur au CNRS Questions Public -
Ajouter au cartable
Le premier traducteur de la Bible juive en français
Premier traducteur juif du "Tana'h" en français
par Francine KAUFMANN
L'impact d'une Bible juive en français - Un accompagnement du texte hébraïque Un outil encyclopédique - Redonner au judaïsme un niveau de recherche Une traduction controversée - Moïse s'appelle Moshé L'impact d'une Bible juive en français - Un accompagnement du texte hébraïque Un outil encyclopédique - Redonner au judaïsme un niveau de recherche Une traduction controversée - Moïse s'appelle Moshé
Ajouter au cartable


Documents
 
Documents Akadem
3 000 documents, chronologies, biographies, citations, cartes... au format PDF, prêts à photocopier.

Figures du franco-judaïsme
Les frères Reinach : une famille française
Joseph, Salomon et Théodore Reinach sont trois érudits représentatifs de l’élite intellectuelle et politique de la Troisième République. Ils sont surnommés les "Frères Je-Sais-Tout "en raison de leur prodigieuse érudition. Imprégnés des idéaux du franco-judaïsme ils sont farouchement hostiles aux idées véhiculées par le sionisme.
Lire ce document
Ajouter au cartable


Compositeur allemand fondateur du "Grand Opéra français"
Giacomo Meyerbeer (1791-1864)
Né Jakob Liebmann Beer dans une riche famille juive berlinoise, au contact avec l'élite intellectuelle. Bénéficiant d'une large éducation, il apprend très tôt le piano, joue en public dès l'âge de sept ou huit ans et acquiert très vite une réputation de brillant pianiste.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Le livre de Daniel
« Mane, Thecel, Phares "
Dans Sodome et Gomorrhe, Proust compare la lecture du visage de l’inverti à la révélation prophétique faite à Daniel : les "signes "ne sont intelligibles qu’à la seule personne détentrice de la vérité (l’inversion de son interlocuteur).
Lire ce document
Ajouter au cartable

Le roman de l’inversion sexuelle
Sodome et Gomorrhe (A la recherche du temps perdu, tome IV)
Dans le premier chapitre, le narrateur surprend la rencontre de M. de Charlus et d’un boutiquier de l’hôtel de Guermantes, Jupien, qui tombent amoureux l’un de l’autre. Cette découverte de l’inversion sexuelle lui inspire une comparaison entre la condition des homosexuels et celle des juifs.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Sionisme et « diasporisme "
Deux grands ténors du monde juif
Ahad Haam et Simon Doubnov sont deux penseurs juifs qui critiquent l’émancipation homogénéisatrice comme elle s’est produite en France; pour Doubnov, ils sont "pire que des esclaves", car ils ont perdu leur identité en menant cette intégration.
Lire ce document
Ajouter au cartable

D'Altkirch à Wissembourg...
La carte du judaïsme alsacien
Répartition des communautés juives en Alsace, en 1850
Lire ce document
Ajouter au cartable

La naissance de l’école primaire publique: Une place importante est laissée à la religion
Loi Guizot sur l'instruction primaire
La Loi GUIZOT du 28 Juin 1833, du nom du ministre de l'Instruction publique de Louis-Philippe, légalise les écoles privées et précise la notion d’école publique. Cette définition signe l’acte de naissance de l’école primaire publique. La gratuité, généralisée par les Lois de Jules FERRY après 1881, transforme l’école en véritable service public. La religion y garde une place très importante.
Lire ce document
Ajouter au cartable

La fondation d’une grande institution juive
L’Alliance israélite universelle
Porteurs de principes universels issus de la Révolution française, les fondateurs de l’Alliance Israélite Universelle vont s’appliquer à promouvoir l’égalité des juifs dans le monde. La bibliothèque et les archives de l’A.I.U. constituent un fonds exceptionnel sur l’histoire des juifs à travers les siècles.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Un héritage antisémite
Charles Maurras (1868-1952) et l’Action Française
La ligue de l'Action Française est issue du Comité d'Action Française fondé en 1898 et qui regroupe des antidreyfusards et des nationalistes. La ligue est créée par Charles Maurras (monarchiste) en 1905. La doctrine développée est l'antisémitisme d'Etat, le royalisme, le nationalisme autoritaire, la défense du catholicisme. Ces ligueurs sont surnommés "Les camelots du roi".
Lire ce document
Ajouter au cartable

Nationalismes exacerbés
L’antisémitisme comme programme politique
A la fin du XIXème siècle, sur fond de nationalisme exacerbé, l’antisémitisme se taille une place de choix dans les programmes politiques de certains grands empires.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Le missionnaire de l’Alliance Israélite Universelle
Joseph Halévy (1827-1917)
Il fut le premier juif occidental à rencontrer les Beta Israël (Falashas) en 1867 dans le cadre d’une mission de l’Alliance Israélite Universelle. Cela n’aboutira pas à une reconnaissance du peuple juif éthiopien mais ouvre la voie à d’autres voyageurs dont Jacques Faitlovitch. Joseph Halévy, professeur à l'École Pratique des Hautes Études de Paris fut aussi un intellectuel reconnu, notamment en philologie.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Le penseur d’une morale laïque
Emile Durkheim (1858-1917)
Issu d’une longue famille de rabbins, David Émile Durkheim est considéré comme le père de la sociologie française. Son oeuvre est ordonnée autour d'un triple projet. Il désire fonder une science nouvelle, la sociologie, science des faits sociaux et de leurs lois. En second lieu, il faut lui donner une méthode qui lui soit propre. Il a aussi pour ambition d'élaborer les règles d'une morale collective s'appuyant sur des valeurs fondées rationnellement.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Une figure majeure du judaïsme français du XIXe siècle
Le rabbin Lazare Eliezer Wogue
Grand Rabbin et enseignant, il a marqué des générations de rabbins par son enseignement empreint d’exigence et d’ouverture ainsi que de distance critique à l’égard du texte. Il est aussi l’un des introducteurs de la pensée juive allemande en France. Il est enfin l’auteur de traductions et de commentaires de littérature hébraïque qui font encore autorité.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Sionisme et « diasporisme "
Ahad Haam et Simon Doubnov
Ahad Haam et Simon Doubnov sont deux penseurs juifs qui critiquent l’émancipation homogénéisatrice comme elle s’est produite en France ; pour Doubnov, ils sont "pires que des esclaves ", car ils ont perdu leur identité en menant cette intégration.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Abbé Augustin Barruel.
Mémoires pour servir à l’histoire du Jacobinisme
Rédigé entre 1797 et 1798, les Mémoires pour servir à l'Histoire du Jacobinisme tendent à dénoncer les origines maçonniques et diaboliques de la Révolution française. L’Abbé Barruel souhaite démontrer que la Révolution a été préparée dans les arrières loges maçonniques et suivant les instructions de la société secrète fondée par Adam Weishaupt en 1776, "les Illuminés de Bavière".
Lire ce document
Ajouter au cartable

Deux siècles de laïcité en France:
Quelques repères chronologiques
En deux siècles, les évolutions de la société française à travers l'affirmation des principes républicains de laïcité.
Lire ce document
Ajouter au cartable

La S.F.I.O.
Les débuts du Parti socialiste
En 1905, le Parti socialiste français et le Parti socialiste de France s’unissent pour former la SFIO: Section Française de l’Internationale ouvrière. C’est l’unité du socialisme français. Ce regroupement permet aux marxistes représentés par Jules Guesde et aux réformistes tels que Jean Jaurès de faire front commun. Divisé après le Congrès de Tours qui voit la naissance du Parti communiste français, la SFIO sera marquée par les personnalités de Jaurès et de Blum. Elle deviendra le Parti Socialiste en 1969.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Léon Blum (1872 – 1950)
Un homme de passion et de révolte
Léon Blum se lança réellement en politique durant l'affaire Dreyfus de 1894 à 1906, et c'est grâce à sa rencontre avec Jean Jaurès en 1897 que son action militante à la section française de l'Internationale ouvrière (SFIO) commença vraiment.
Lire ce document
Ajouter au cartable

La revue littéraire et artistique unique
La Revue Blanche (1889 - 1903)
La Revue Blanche fondée en 1889 par les frères Natanson (Alexandre, Thadée et Louis-Alfred) est une célèbre revue littéraire et artistique de la fin du XIXe siècle. Les plus grands écrivains et artistes de cette époque y collaborèrent.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Théodore Reinach (1860-1928):
Scientifique, israélite et républicain
C’est la personnalité charismatique que cherchaient les partisans du judaïsme réformé: un éminent universitaire, un israélite pratiquant et un "fou de la République". Théodore Reinach a été l’un des acteurs majeurs du mouvement juif libéral à Paris.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Un Grand Rabbin réformateur
Salomon Ullmann (1806–1865)
Formé à l’Ecole rabbinique, Salomon Ullmann devient Grand Rabbin de France en 1853. A ce titre, en 1856, il initie des réformes du judaïsme afin de l’adapter à son époque.
Lire ce document
Ajouter au cartable

L’école rabbinique de France
Profession rabbin
Créé en 1829 sous le nom "d’école centrale rabbinique de Metz ", le Séminaire Israélite de France ou Ecole rabbinique de France est l’institution officielle de formation des rabbins. Chaque année, trois rabbins en moyenne achèvent leur formation au Séminaire et vont prendre la direction de l’une des communautés affiliées au Consistoire de France.
Lire ce document
Ajouter au cartable

L’homme de tous les engagements
Le grand rabbin Zadoc Kahn
Aide aux juifs immigrés, sionisme, affaire Dreyfus : le grand rabbin Zadoc Kahn fut de tous les engagements, au-delà même de ses fonctions rabbiniques. Il fut également en 1889 responsable du chantier de traduction de la Bible la traduction juive en français dite "du rabbinat ", qui prévaut encore aujourd’hui.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Archives juives
Dictionnaire biographique des rabbins
Réalisé par les Archives nationales et la Commission française des archives juives, le volume présente plus de 2 800 notices individuelles de rabbins en exercice au XIXe siècle en France (Alsace-Lorraine et Algérie comprises). Il constitue un outil de référence précieux pour tous ceux qui s'intéressent à l'histoire du judaïsme français, mais aussi à l'histoire des familles et à l'histoire locale.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Les actes du colloque
Zadoc Kahn
L’ouvrage, issu d'un colloque tenu à l'occasion du centenaire de la mort du grand rabbin Zadoc Kahn, s'attache à montrer les multiples facettes de l'une des figures les plus emblématiques du judaïsme français du XIXe siècle.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Le militantisme juif de gauche
1936: le Front populaire
L’activité des militants juifs de gauche est à son paroxysme à la veille de la Seconde guerre mondiale. Du bourgeois assimilé inscrit chez les radicaux, au yiddishisant polonais CGTiste, la majorité des Juifs se rassemblent à partir de 1936 sous la bannière unique du Front populaire de Léon Blum.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Figures du franco-judaïsme
Les frères Reinach : une famille française
Joseph, Salomon et Théodore Reinach sont trois érudits représentatifs de l’élite intellectuelle et politique de la Troisième République. Ils sont surnommés les "Frères Je-Sais-Tout "en raison de leur prodigieuse érudition. Imprégnés des idéaux du franco-judaïsme ils sont farouchement hostiles aux idées véhiculées par le sionisme.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Dictée et composition française
Quelques copies d’élèves
En 1913, l’Alliance Israélite Universelle comptait 183 écoles accueillant près de 44 000 enfants. Grâce aux archives rapatriées de Moscou, elle a pu récupérer des copies d’élèves.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Une remise en cause de la modernité
Charles Péguy (1873-1914)
Charles Péguy est un écrivain, poète et essayiste français. Son œuvre comprend des recueils poétiques d'inspiration mystique, des pièces de théâtre, mais aussi des essais où il exprime ses préoccupations sociales et son rejet de la modernité (L'Argent, 1913).
Lire ce document
Ajouter au cartable

1905-1939
L’école de Paris
Cette expression apparaît en 1925 pour désigner les artistes de différents pays venus à Paris, souvent avant 1914, pour y trouver des conditions favorables à l'épanouissement de leur talent et, en premier lieu, une rare liberté de l'expression. Beaucoup parmi eux sont des émigrés juifs de Russie. Leurs œuvres préfigurent la naissance de l’abstraction.
Lire ce document
Ajouter au cartable

La passion militante
Simone Weil (1909-1943)
Simone Weil est philosophe et mystique, ouvrière et intellectuelle, juive et anti-judaïque… Simone Weil n'a jamais dissocié son action de sa parole, son combat politique de son engagement spirituel… à la fois engagée dans la guerre d'Espagne et la France libre.
Lire ce document
Ajouter au cartable

La revue d’une Société savante d’études juives
La Revue des Etudes Juives
Fondée en 1880, la Revue des Études Juives est publiée par la Société des Études Juives. C’est la première revue scientifique d’études juives en France. Elle a permis à ce domaine de s’imposer dans le milieu universitaire comme une discipline reconnue. La Revue a particulièrement porté les études d’histoire des juifs en France.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Un orientaliste juif hongrois
Ignaz Goldziher (1850-1921)
Ignaz Goldziher est un grand orientaliste qui a excellé à la fois dans les études juives et islamiques. Il a enseigné à l’université ainsi qu’au séminaire rabbinique de Budapest. Reconnu mondialement, il a été le premier à avoir établi l’histoire de la tradition orale musulmane.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Mystique chrétien et islamologue
Louis Massignon (1883-1962)
Louis Massignon est un islamologue qui est devenu fervent chrétien en suivant les traces d’un mystique musulman. Après la seconde guerre mondiale, il soutient les luttes d’indépendance. Militant de l’entente des trois monothéismes, il estime qu’Israël a trahi sa vocation en utilisant la force pour obtenir un Etat.
Lire ce document
Ajouter au cartable

La religion contre l’assimilation
Maurice Liber (1884-1956)
Le rabbin Maurice Liber a fortement marqué le judaïsme français du XXe siècle. Il s’est opposé au sionisme ainsi qu’au mouvement libéral et n’a eu de cesse de prôner le retour à la religion. Egalement historien, il a beaucoup contribué à l’histoire de l’Emancipation.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Le premier traducteur juif de la Bible en français
Samuel Cahen (1796-1862)
Figure méconnue du grand public, Samuel Cahen est pourtant le premier traducteur juif de la Bible en français. Cet intellectuel fut également une des personnalités emblématiques de l’Alliance Israélite Universelle dont il a dirigé la revue Les Archives Israélites de France.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Juifs de France et francophonie
L’Alliance Israélite Universelle et la diffusion du français
La transmission de la culture française aux Juifs orientaux a constitué une mission essentielle de l’A.I.U. qui s’est attachée, dès sa création en 1860, à multiplier la fondation d’écoles, de Tanger à Téhéran en passant par Jérusalem, Yaffo, Tibériade, Safed et Haïfa,
Lire ce document
Ajouter au cartable

Joseph Salvador (1796-1873)
Un historien à l’identité complexe
Historien et philosophe libéral représentatif du "franco-judaïsme ", il pense que les juifs sont "naturellement "républicains.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Un peintre de l’Ecole de Paris, victime de Vichy
Chaïm Soutine (1893-1943)
Chaïm Soutine est né en Lituanie, non loin de Minsk. Après des écoles d’art à Minsk et à Vilna, il rejoint Paris en 1913. Au début des années 1920, un collectionneur américain fait sa richesse après des débuts dans la misère. En 1943, il meurt de ne pas avoir pu gagner un hôpital à temps , l’ambulance a du prendre des détours pour échapper à la Gestapo et la police française.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Lucien HERR (1864-1926)
Un bibliothécaire influent
Le bibliothécaire de la rue d'Ulm joua un rôle très important dans le combat en faveur du capitaine Dreyfus, mais il fut aussi celui qui "convertit "Jean Jaurès et le jeune Léon Blum au socialisme et les fit se rencontrer : c'est dire l'importance du personnage dans la gauche de la "Belle époque".
Lire ce document
Ajouter au cartable

Un théoricien de la réaction
Louis de Bonald (1754-1840)
Fervent monarchiste et catholique, ce gentilhomme imbu de tradition et de privilèges fut la grande voix des ultra-légitimistes. Dans ses nombreux ouvrages, il s'attaque à la Déclaration des Droits de l'Homme, au Contrat social de Rousseau et aux innovations sociales et politiques de la Révolution pour prôner le retour à l'autorité de la monarchie et de la religion.
Lire ce document
Ajouter au cartable

L’auteur de A La recherche du temps perdu
Marcel Proust (1871-1923)
D’abord brillant homme du monde, Proust, à 38 ans, décide de vivre en quasi-reclus afin de se consacrer à sa grande œuvre, La Recherche du Temps Perdu.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Du visage d’homme du monde au visage de ‘vieil hébreux’
Deux portraits de Swann
Le nez est particulièrement important dans La Recherche : "Bec d’oiseau "chez les Guermantes, "rouge en forme de coquille de colimaçon "chez Bergotte, il est toujours le signe de l’hérédité. Chez Swann, il est "busqué ", et s’il se montre d’abord discret, il finit par prendre des proportions monstrueuses.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Le modèle de Charles Swann
Charles Hass (1832-1902)
Charles Haas est celui qui inspira Proust pour la création de Swann. Tout comme le personnage emblématique de La recherche du temps perdu, il fréquente les salons littéraires, est une figure très en vue de la vie mondaine parisienne et se distingue par son intelligence, sa culture et son goût pour les femmes.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Une représentativité accrue
Les institutions juives de France
Dans la France des Lumières, l’intégration des Juifs de France passe par un modèle d’assimilation au restant de la population. Mais peu à peu, les Juifs affirment leur spécificité à travers la création de divers organes représentatifs.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Figure essentielle de « l’israélitisme "
Zadoc Khan et son époque
Grand rabbin du Consistoire de Paris (1868-1889), puis grand rabbin du Consistoire central (1889-1905), Zadoc Kahn fut une figure essentielle de "l’israélitisme "à son apogée. Son action se situe à la croisée des forces contraires qui traversèrent le judaïsme durant les dernières décennies du XIXe siècle. Dans ses rapports avec la société majoritaire, il oeuvra pour l’intégration harmonieuse des Juifs dans la société française
Lire ce document
Ajouter au cartable

Dans le giron de l’Etat
La sécularisation du culte juif
Moins de vingt ans après l’émancipation des Juifs de France, Napoléon Ier entreprend d’organiser le culte juif jusque là autonome. Par la suite, et jusqu’en 1905, décrets et lois achèveront de doter le judaïsme français d’un cadre légal.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Repères chronologiques de publications
Les traductions de la Bible aux XIXe et XXe siècles
Diverses autorités juives, catholiques et protestantes proposent à leurs fidèles des versions nouvelles de la Bible. Initiée par le Grand Rabbin Lazare Isidor (1813-1888), dirigée par le Grand Rabbin Zadoc Kahn (1839-1905), la "Bible du rabbinat "constitue en France un acte fondateur des études juives et un temps fort de la renaissance spirituelle. La communauté juive, en voie d’intégration rapide et non hébraïsante, se voit dotée de textes propres, véritables instruments de diffusion de la pensée juive en France.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Retour aux sources d’un intellectuel
Edmond Fleg (1874 – 1964)
Edmond Fleg a été un intellectuel juif de premier plan au XXème siècle. Le parcours de ce personnage est intéressant car, issu d’une famille juive alsacienne assimilée, il a découvert progressivement le judaïsme et la richesse de sa pensée pour en devenir un véritable militant. Il a produit de nombreux ouvrages et a été à l’origine du colloque des intellectuels juifs de langue française.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Terminologie et identité
Du juif à l’israélite
Le terme "israélite "désigne un modèle identitaire spécifique, à l’œuvre dans la société française du XIXe siècle. Utilisé après l’émancipation, il marque un rejet du vocable "juif "qui revêt alors une connotation péjorative.
Lire ce document
Ajouter au cartable