531 dossiers
9333 documents
...en accès libre
Fonds Social Juif Unifié

Rechercher un thème
Par mot clé

Mot exact
Partie de mot ou expression
et/ou par catégorie
Fermer la recherche avancée
Filtrer votre recherche

Plus de services

Veuillez vous identifier pour visualiser le contenu de votre cartable.
Espace professeurs
vendredi 4 décembre 2020  | 18 kislev 5781


La ménora

1
Etude
1
Cours
1
Exercice
9
Ressources







Conf.-vidéo
 

Provisoire ou permanent - Les trois étapes de la construction du Temple La sanctification de l'espace - Le monde de la quantité L'esthétique du Temple - ou l'importance de la beauté Japhet et Sem, fils de Noé - Les relations entre les deux civilisations
Voir cette conférence
Ajouter au cartable


Targoum: atelier de méthodologie et de traduction de la Bible-cours n°10
Entendre ce qui est tu
par Marc-Alain OUAKNIN
De la lumière au fleuve - le candel-arbre Devant la parole - la force germinative de la langue La règle de la Ménorah - des boutons et des fleurs La sève de l'étude, - laisser passer la lumière infinie
Voir cette conférence
Ajouter au cartable

Le Candélabre - Une lumière perpétuelle Les visions de Zacharie - "Plus fort que le glaive est mon esprit"
Voir cette conférence
Ajouter au cartable

La construction du tabernacle - Un paradigme de la présence divine La signification du tabernacle - Un symbole de l'être humain
Voir cette conférence
Ajouter au cartable


Documents
 

Un mot en plus qui change tout !
Question de traduction
Le texte du livre des Rois décrit comment Dieu donne ses conditions au roi Salomon par rapport à la construction du Temple. Dans tous les textes concernant cette question, la Bible précise toujours que Dieu ne réside pas dans un lieu précis. La traduction du rabbinat gênée par un manque de verbe dans le texte hébraïque, en rajoute un et crée ainsi un énorme contre sens théologique, faisant du Temple le Lieu de Dieu !
Lire ce document
Ajouter au cartable


Persistance de la lumière
La menora
La ménorah est un emblème spécifiquement biblique, devenu également le symbole de l'Etat d'Israël. La menora était l'un des ustensiles du Temple de Jérusalem, qui a disparu physiquement après la destruction du deuxième Temple par les Romains, au début de l'ère courante. Chandelier à sept branches, il devait rester allumé en permanence et d'après la Tradition, le sera de nouveau dans le troisième Temple, celui des temps messianiques.
Lire ce document
Ajouter au cartable

La ménorah du sanctuaire
L'honneur d'Aaron
Notre PARACHA est inaugurée par une règle concernant le chandelier à sept branches, à savoir l'obligation pour Aaron de l'allumer quotidiennement dans le Temple. Cette pratique, disparue avec la destruction du Temple, est maintenue dans les synagogues par la lumière perpétuelle (ner tamid) sous forme d'une veilleuse ou d'une lampe électrique.
Lire ce document
Ajouter au cartable

Tu feras monter la flamme
Les lumières de la menora
Dans son commentaire, Rachi précise que le Cohen doit s'assurer que la flamme "monte "d'elle même.
Lire ce document
Ajouter au cartable


Documents
 

Document N° 9
Ajouter au cartable